twitter facebook chevron-right

Mme Le Pen veut l'arrêt définitif du processus d'adhésion de la Turquie à l'UE

La présidente du FN Marine Le Pen a réclamé vendredi "l'arrêt définitif" du processus d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, au moment où Emmanuel Macron recevait à l'Élysée le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Marine Le Pen le 8 décembre à Nanterre, au nord-ouest de ParisMarine Le Pen le 8 décembre à Nanterre, au nord-ouest de Paris

La présidente du FN Marine Le Pen a réclamé vendredi "l'arrêt définitif" du processus d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, au moment où Emmanuel Macron recevait à l'Élysée le président turc Recep Tayyip Erdogan.

"Dérive liberticide du régime d'Erdogan, occupation de Chypre, position géographique de la Turquie : pour toutes ces raisons, la France doit demander l'arrêt définitif du processus d'adhésion de la Turquie à l'UE!", a tweeté la dirigeante du parti d'extrême droite, qui a elle-même écrit ce tweet signé "MLP".

Le référent des Patriotes --parti de l'ex-numéro deux du FN Florian Philippot-- pour les Affaires étrangères, Bertrand Dutheil de La Rochère, a estimé dans un communiqué que le président Macron devait "rappeler au président Erdogan que la Turquie n'appartient pas au continent européen" et l'inciter "à régler, selon les principes du droit international, la question du nord de Chypre", occupé par l'armée turque depuis 1974.

Les défenseurs des droits de l'Homme attendent un message de fermeté vendredi du président français à son homologue turc, qui espère de son côté mettre à profit sa visite à Paris pour renouer le dialogue avec l'Europe.

Les relations de M. Erdogan avec l'Europe se sont considérablement dégradées depuis la vague de répression dans son pays et le quasi gel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE.