twitter facebook chevron-right

Nouveau Vélib: "Nous tapons du poing sur la table", dit Anne Hidalgo

La maire de Paris Anne Hidalgo s'est défendue mercredi devant le mécontentement des usagers face aux dysfonctionnements du nouveau Vélib' en affirmant que la Ville de Paris tapait "du poing sur la table".

Les nouveaux Vélib', le 1er janvier 2018 à ParisLes nouveaux Vélib', le 1er janvier 2018 à Paris

La maire de Paris Anne Hidalgo s'est défendue mercredi devant le mécontentement des usagers face aux dysfonctionnements du nouveau Vélib' en affirmant que la Ville de Paris tapait "du poing sur la table".

Interrogée sur France Bleu Paris, la maire de Paris a répondu : "oui, nous tapons du poing sur la table auprès de cette société qui a gagné un marché conformément à la loi".

Mme Hidalgo évoquait la société Smovengo qui a repris le service de vélo en libre-partage lancé en 2007 par JCDecaux.

La société "doit assurer ce service au niveau auquel elle doit l'assurer", a dit la maire.

Stations vides, vélos indécrochables, application qui bugue, service clients à la peine, hausse des tarifs : la mise en service très attendue du nouveau Vélib' à Paris mécontente quantité de cyclistes.