twitter facebook chevron-right

Affaire Alstom : Clara Gaymard revient sur les coulisses du rachat par General Electric

Face aux députés, l'ancienne PDG de la branche française de General Electric raconte sa rencontre avec Arnaud Montebourg pour le prévenir, dès février 2014, qu'Alstom comptait se vendre. Une information que l'ancien ministre de l'Économie n'avait jamais pu se faire confirmer par les dirigeants du fleuron français... jusqu'à la fuite du deal dans la presse, deux mois plus tard.

Quatre ans après, les conditions de la vente de la branche énergie d'Alstom à l'Américain General Electric continue de faire couler beaucoup d'encre. En 2014, Arnaud Montebourg avait reproché à Patrick Kron, alors PDG du groupe français, de lui avoir caché son intention de vendre l'entreprise.

Par son témoignage, jeudi devant la commission d'enquête sur la politique industrielle de la France, Clara Gaymard a semblé accréditer l'idée du double discours de Patrick Kron envers l'ancien ministre.

"Nous avions été approchés par Alstom..."

Alors qu'une dépêche de l'agence Bloomberg dévoile, le 23 avril 2014, les intentions de rachat d'Alstom par General Electric, Clara Gaymard confirme que c'est le Français qui avait fait le premier pas, dès le mois de février, soit deux mois plus tôt. Les deux PDG, Jeffrey Immelt et Patrick Kron, s'étaient alors entretenus pour discuter d'un "projet industriel commun". Clara Gaymard décide alors de prévenir Arnaud Montebourg, de passage aux États-Unis :

Lorsque Arnaud Montebourg est venu à Washington, (...) on s'est rencontré au bar de l'hôtel. Je lui ai dit de façon confidentielle que nous avions été approchés par Alstom dans l'intérêt de faire un rapprochement...Clara Gaymard, PDG de General Electric France de 2006 à 2016

Clara Gaymard raconte ensuite qu'elle s'est rendue à Bercy deux mois plus tard, alors que le deal entre les deux entreprises était scellé :

Je suis allée le voir le jour où l'annonce a été faite et il m'a accueillie très amicalement en me disant : 'Toi, au moins, tu m'as dit la vérité.'Clara Gaymard, PDG de General Electric France de 2006 à 2016

Une "vérité" que le ministre n'aura jamais entendu de la bouche de Patrick Kron lui-même.

En décembre 2017, devant la même commission d'enquête, Arnaud Montebourg a dénoncé sans détours une "affaire Kron", estimant que le dirigeant avait à l'époque subi la pression des autorités américaines pour mettre en vente d'Alstom. Le Department of Justice américain enquêtait en effet depuis 2010 sur les pratiques de corruption d'Alstom, qui a versé des pots-de-vins pour remporter des marchés à l'étranger. Un des cadres du groupe est même emprisonné dès 2013.

C'est dans ce contexte que Kron aurait mené, en toute discrétion, les discussions avec le géant américain de l'énergie, pour se vendre et échapper à une condamnation... Un scénario digne d'un film d'espionnage, raconté dans le documentaire "Guerre fantôme : la vente d'Alstom à General Electric".