twitter facebook chevron-right

Le chef de l'Etat justifie les frappes françaises en Syrie

Ce lundi, les députés débattront de l'intervention en Syrie moins de 3 jours après les frappes de la coalition. Dimanche soir Emmanuel Macron a défendu ces frappes par l'utilisation d'armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad. Le président, qui a convié les alliés du président syrien à la table des négociations, a assuré que la France n’était pas en guerre avec la Syrie. Les explications de Céline Martel.

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat