twitter facebook chevron-right

Quand Jacques Mézard "oute" un député de l'opposition

Le ministre de la Cohésion des territoires a remercié mardi Pierre Morel-À-L'Huissier (UDI, Agir et Indépendants) d'"avoir proposé cet été à l'exécutif de mettre [son] expérience au service de la Nation...". Encore un élu de droite prêt à franchir le Rubicon ? Non, assure l'intéressé... qui se dit toutefois prêt à travailler à la future agence nationale de cohésion des territoires.

Les questions au gouvernement sont parfois le lieu de révélations inattendues. Mardi, au détour d'une question sur les difficultés du monde rural posée par Pierre Morel-À-L'Huissier (UDI, Agir et Indépendants), Jacques Mézard s'est permis une allusion à l'égard du député :

Je vous remercie d'avoir proposé cet été à l'exécutif de mettre votre expérience au service de la Nation...Jacques Mézard, 12 décembre 2017

De quelle "proposition" le ministre de la Cohésion des territoires parle-t-il ? Occuper un portefeuille ministériel sur la ruralité, spécialité du député ?

En tout cas, la formule du ministre fait mouche auprès des collègues - hilares - de Pierre Morel-À-L'Huissier dans l'hémicycle. Dans un premier temps, l'intéressé, lui, reste de marbre, avant d'arborer un large sourire (voir vidéo).

"Je suis prêt à aider..."

"Je travaille depuis trois ans à la création de l'Agence nationale de la cohésion des territoires, explique Pierre Morel-À-L'Huissier à LCP.fr. Je suis prêt à aider sur son contenu, sur sa forme", confirme-t-il, précisant avoir évoqué le sujet avec plusieurs collaborateurs du ministre Mézard...

Alors, le député sera-t-il le patron de la future Agence nationale de la cohésion des territoires ? "Avant de la présider, il faudrait déjà qu'elle soit créée...", corrige Pierre Morel-À-L'Huissier, qui pense que Jacques Mézard n'a pas vraiment envie de voir une telle agence voir le jour.

Les contours de la mise en oeuvre d'une telle agence, qui doit encore trouver sa place par rapport au commissariat général à l'égalité des territoires, n'ont en effet pas encore été précisés.

Pierre Morel-À-L'Huissier, qui siège dans le groupe politique UDI, Agir et Indépendants à l'Assemblée, nous précise être toujours membre des Républicains tout en ayant adhéré à Agir, le parti de la "droite constructive" dont la ligne est plus conciliante vis-à-vis de l'exécutif.