twitter facebook chevron-right

Rapatriement des prisonniers corses sur l'île ? "Au cas par cas", répond Jacqueline Gourault

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, chargée du dossier corse, a confirmé, jeudi dans Questions d'info, la possibilité de transfèrement sur l'île de prisonniers corses selon certaines "conditions". La ministre met cependant de côté le cas d'Yvan Colonna "l'assassin du préfet Érignac".

C'est une ouverture de plus en direction des nationalistes, après leur large victoire en décembre dernier aux élections de la collectivité territoriale unique de Corse. Le gouvernement envisage un rapatriement des prisonniers corses sur l'île. "Au cas par cas", précise Jacqueline Gourault sur LCP.

"C'est un geste d'étude au cas par cas pour regarder si certains peuvent revenir dans la prison de Borgo (NDLR : en Corse)", explique Jacqueline Gourault. La ministre fait néanmoins d'Yvan Colonna un cas à part : "L'assassin du préfet Érignac est quelqu'un qui symbolise autre chose que d'autres corses emprisonnés sur le continent… Je dis précisément que c'est au cas par cas. Il est possible que certains puissent être rapatriés sur l'île."

La ministre a également détaillé les "conditions" pour un rapatriement de prisonniers corses sur l'île : "La durée de la peine et le comportement durant la détention."

Questions d´info, c´est chaque jeudi sur LCP : une personnalité politique se soumet aux questions de quatre journalistes de LCP, l'AFP, Le Monde et France Info. Une interview sans concession et sans complaisance où s´enchaînent réactions, analyses, déclarations.....