twitter facebook chevron-right

Réforme des institutions : "Gérard Larcher fait beaucoup de concessions, il en fait trop ! Nous allons avoir un débat très difficile"

Le député Les Républicains de Paris Claude Goasguen critique, jeudi dans Politique matin, la position adoptée par le président du Sénat vis-à-vis de la révision constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron. Il juge que Gérard Larcher privilégie trop le Sénat dans les négociations.

Un futur conflit ouvert entre les députés Les Républicains et le président du Sénat Gérard Larcher ? Le député LR de Paris Claude Goasguen voit en tout cas d'un mauvais œil un possible accord entre le président du Sénat et le président de la République dans le but d'adopter une réforme des institutions avec une réduction d'un tiers du nombre des parlementaires, et l'instauration d'une dose de proportionnelle de 15% pour les élections législatives des députés. "Je pense qu'il fait beaucoup de concessions, qu'il en fait trop ! C'est la raison pour laquelle nous allons avoir probablement un débat très difficile, même avec lui !", prévient Claude Goasguen.

"Nous sommes totalement hostiles à la proportionnelle, même à 15%"

Le député de droite rappelle les lignes rouges des députés Les Républicains à l'Assemblée nationale en cas de révision constitutionnelle. "Nous sommes totalement hostiles à la proportionnelle, même à 15%, tranche Claude Goasguen. Nous sommes totalement hostiles au fait diminuer le nombre de députés. Je pense qu'un député doit être présent sur le terrain..."

Pour être adopté par la voie parlementaire, une révision constitutionnelle nécessite l'accord de 3/5 des parlementaires réunis en Congrès. Un chiffre plus difficile à atteindre en cas de blocage de la centaine de députés LR. Après l'échec de la révision constitutionnelle de François Hollande, du fait de l'opposition des sénateurs LR, la révision constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron ne va-t-elle pas elle aussi être enrayée au Parlement, cette fois par les députés LR ?


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat